Classement du diamant selon les 4 critères - Diamants-Invest

Recherchez
Aller au contenu

Menu principal :

Classement du diamant selon les 4 critères

Conseils Diamant

Le Diamant : La Règle des 4 C

Le diamant est classé selon la règle des 4C : Carat, Clarity, Color, Cut (Normes Internationales)

■La couleur (de D pour la meilleure couleur à M-Z)
■La pureté (de IF pour la meilleure pureté à P3 pour la moins recherchée)
■La taille (de Excellente à Mauvaise), le finish, le poli et la symétrie
■Le poids : le carat est l’unité de mesure d’un diamant (1 carat = 0,20 gramme) dont la devise est en 100 centièmes.

Loupe 10X et brucelle pour diamants

LA COULEUR Le classement des couleurs du diamant s’établit suivant une échelle de couleur qui commence à la lettre D comme Diamond pour les pierres les plus rares et se termine à la lettre Z attribuée aux pierres bon marché. La pierre est estimée sous lumière blanche artificielle normalisée en la comparant à des pierres étalons. L’estimation de la couleur est décisive dans l’expertise car le prix du diamant en dépend. La couleur D (couleur invisible) est la plus recherchée mais aussi la plus chère. Les couleurs de K à Z (jaunâtre) sont la moins appréciées et aussi les moins chères. Les couleurs souvent recommandées oscillent entre E et I.
L’appellation : « fancy color » est utilisée pour les diamants de couleur (bleu, vert, jaune canari, brun clair, rose etc.…). Le prix de telles pierres est souvent très élevé.
Lorsqu’une pierre a subi une modification artificielle de sa couleur, le certificat d’expertise stipule systématiquement « color enhanced » dans ses commentaires, c’est un achat déconseillé.


■Couleur : D (Blanc exceptionnel +, la plus rare, anciennement appelée "Jager")
Un diamant de couleur D est totalement incolore à l’œil nu. C’est le plus recherché des diamants car il ne contient pas d’atome de couleur.

Echelle de couleur pour la certification des diamants

■Couleur : E (Blanc exceptionnel, anciennement appelée "River")
Un diamant de couleur est incolore à l’œil nu. Le gemmologue utilise les échantillons de référence pour déterminer si le diamant est de couleur D ou E. Les diamants de couleur E représentent de très bons investissements.
■Couleur : F (Blanc extra +)
La couleur F désigne un diamant pratiquement incolore dont la couleur ne peut être décelée par l’œil nu d’un expert que par l’envers de la table du diamant. La couleur F affiche un coût raisonnable à l’achat et présente l’intérêt d’être d’une très belle blancheur pour un coût encore abordable. C’est la couleur utilisée le plus souvent dans la grande joaillerie.
■Couleur : G (Blanc extra, utilisée dans les bijouteries et dans les joailleries, anciennement appelée "Top Wesselton")
La Classification G souligne la présence de couleur extrêmement faible dans le diamant et n’est remarquée à l’œil nu que par un gemmologue expérimenté à condition que le diamant soit non serti et observé par l’envers de la table. Il est parfois possible d’apprécier un diamant de couleur G monté par la comparaison du diamant avec un diamant monté de couleur supérieure. La couleur G affiche un coût raisonnable à l’achat et présente l’intérêt d’être incolore à l’œil nu une fois sertie.
■Couleur : H (Blanc, utilisée dans les bijouteries, anciennement appelée "Wesselton")
La Classification H présente un bon rapport qualité prix dans la gamme considérée quasi incolore. La présence de couleur extrêmement faible dans le diamant de couleur H ne peut être distinguée à l’œil nu que par comparaison avec un diamant de couleur supérieure.
■Couleur I (Blanc nuancé, anciennement appelée "Top Crystal").
La Classification I présente un bon rapport qualité prix pour les personnes qui privilégient les grosses pierres à condition qu’elles soient taillées dans des proportions idéales ou très bonnes. Il est préférable d’opter pour une taille à facettes plutôt que rectiligne comme la taille barrette ou émeraude. La présence de la faible couleur peut être distinguée à l’œil nu par la comparaison avec un diamant de couleur supérieure Les diamants dont la couleur est classée sous I ne font que très rarement l’objet de certificat par les laboratoires internationaux.
Recommandé uniquement en taille brillant et dans des proportions idéales avec une légère fluorescence.
■Couleur J (Blanc nuancé, anciennement appelée "Crystal").
La teinte est visible de face.
■Couleurs K-L (Légèrement teintée, anciennement appelée "Top Cape")
La teinte est facilement visible. Les diamants de ces couleurs paraissent encore blanc à l'œil nu pour un non professionnel s'ils sont de petite taille mais au-dessus de 0,10 carat, une saturation en couleur se manifeste.
■Couleurs M-Z (Teinté, jaune très pâle, anciennement appelée "light cape, cape, dark cape")
La teinte est très facilement visible.
Certaines couleurs très teintées sont recherchées.
Fancy diamonds (Diamants de couleurs spéciales, voir diamants jonquille…)

LA PURETE (Clarity) :
La pureté du diamant s’apprécie en sigles : FL (pour un diamant pur) et de façon décroissante IF (pas d’inclusion interne visible à la loupe 10X), VVS1 (very very slight inclusions), VVS2, VS1 (very slight inclusions), VS2, SI1 (slight inclusions), SI2, I1 (inclusions ou piqués), I2, et enfin I3. La qualité de pureté du diamant s'apprécie en classifiant les inclusions par leur taille, poids, couleur et nature. Les diamantaires examinent les diamants grâce au microscope et la loupe x10 et peuvent ainsi déterminer la nature des inclusions.
Définition : L’inclusion est une impureté dans la partie interne de la pierre semblable à une piqûre ou une anomalie dans sa structure cristalline, parfois, elle apparaît en forme de nuage, de fracture et peu aussi contenir du liquide. Le nombre d’inclusions influe directement sur l’estimation du degré de pureté.
Les degrés de pureté sont les suivants:

■Pureté : FL  (Flawless - pur)
Les Diamants de pureté FL ne présentent aucune inclusion interne ou externe d’aucune sorte visible à la loupe 10x pour un œil exercé, c’est le degré de pureté le plus rare et le plus cher

■Pureté : IF (Internally Flawless - pur à la loupe)
Les diamants de pureté IF présentent une pureté sans défaut interne et non visible aux loupes les plus grossissantes. Les diamants présentant une telle pureté sont exceptionnellement rares.

Pureté diamant IF

■Pureté : VVS1 (Very Very Small Inclusion 1 - très, très petites inclusions 1)
Les diamants de pureté VVS1 présentent de minuscules inclusions très difficilement perceptibles à la loupe grossissant 10 fois. Des diamants présentant une telle pureté sont tout comme les diamants de pureté IF extrêmement rares.


Plot de représentation d'un diamant certifié de pureté VVS1

■Pureté : VVS2 (Very Very Small Inclusion 2 - très, très petites inclusions 2)
Les diamants de pureté VVS1 présentent de minuscules inclusions à peine perceptibles, à la loupe grossissant 10 fois. Les diamants d’une pureté VVSI sont extrêmement rares.

Diamant de pureté : VVS2 (Very Very Small Inclusion 2 - très, très petites inclusions 2)

■Pureté : VS1 (Very Small Inclusion 1 - très petites inclusions 1)
Les diamants de pureté VS1 présentent de très petites inclusions, très difficilement décelables à la loupe grossissant 10 fois et jamais visibles à l’œil nu par la table. Les diamants présentant une pureté VS1 sont moins chers que les diamants de meilleure pureté tout en présentant des inclusions totalement invisibles à l’œil nu.

Plot de représentation d'un diamant certifié de pureté  VS1

■Pureté : VS2 (Very Small Inclusion 2 - très petites inclusions 2)
Les diamants de pureté VS2 présentent de très petites inclusions difficilement décelables à la loupe grossissant 10 fois et jamais visible à l’œil nu par la table. Les diamants présentant une pureté VS2 sont moins chers que les diamants de meilleure pureté tout en présentant des inclusions totalement invisibles à l’œil nu.

Plot de représentation d'un diamant certifié de pureté  VS2

■Pureté : SI1 (Small Inclusion 1 - petites inclusions 1)
Les diamants de pureté SI1 présentent de petites inclusions visibles à la loupe grossissant 10 fois et jamais visibles à l’œil nu d’un expert. Les diamants SI1 sont moins rares que les diamants de pureté VS2 mais moins chers tout en étant très plaisants à l’œil. Un beau S"i" représente un bon choix pour un petit budget.

Plot de représentation d'un diamant certifié de pureté  SI1

■Pureté : SI2 (Small Inclusions 2 - petites inclusions 2)
Les diamants de pureté SI2 présentent de petites inclusions visibles à la loupe grossissant 10 fois et très rarement visibles à l’œil nu, c’est la catégorie "limite". Les diamants SI2 sont moins rares et moins chers que les diamants de pureté supérieure tout en étant plaisants à l’œil. Un SI2 doit être choisi avec beaucoup de discernement "eyes wide open". Choisissez des Si2 "hors centre".

Plot de représentation d'un diamant certifié de pureté  SI2

■Pureté : SI3 (Slightly Inclusion 3 - inclusions visibles)
Les diamants de pureté SI3 ne sont pas certifiés par les laboratoires internationaux et présentent peu d’intérêt en matière de qualité et de pureté dans la bijouterie française. Les inclusions sont visibles à l'œil nu (par un professionnel expérimenté). Choisissez toujours des Si3 "hors centre".

■Pureté : PI1 (Included 1 - inclusions visibles à l’œil nu)
Les diamants de pureté SI3 ne sont pas reconnus par les laboratoires internationaux et présentent peu d’intérêt en matière de qualité de pureté dans la bijouterie française. Les inclusions sont visibles à l'œil nu (par un professionnel expérimenté) et affectent légèrement la brillance et la beauté du diamant.

Plot de représentation d'un diamant certifié de pureté  PI1

■Pureté : PI2 (Included 2 - inclusions visibles à l’œil nu)
Les diamants de pureté I2 présentent très peu d’intérêt en matière de pureté dans la bijouterie française. Inclusions plus grandes et plus nombreuses  par rapport aux  diamants de pureté SI3 et  I1. Les inclusions sont visibles à l'œil nu et diminuent légèrement la brillance du diamant.

Plot de représentation d'un diamant certifié de pureté  PI2

■Pureté : PI3 (Included 3 - inclusions visibles à l’œil nu)
Les diamants de pureté I2, I3 ne présentent aucun intérêt en matière de bijouterie française. Inclusions plus grandes et plus nombreuses  par rapport aux  diamants de pureté SI3, I1 et I2. Les inclusions sont visibles à l'œil nu et diminuent très nettement la brillance. Le diamant ne présente aucune beauté.

Plot de représentation d'un diamant certifié de pureté  PI3

La Taille (Cut, les proportions)

Le physicien et mathématicien M. Tolkowsky publia  en 1919 une étude sur les propriétés optiques de la taille brillant rond et des proportions optimales souhaitables. Ces valeurs sont toujours d'actualisées dans les qualifications notamment des tailles ("cut grade") relevées dans les certificats. Ainsi, c'est le paramètre variable (proportion) qui va permettre aux données fixes (pureté, couleur, fluorescence) de s'exprimer.

Le diamant est un capteur et un réflecteur de lumière. Lorsqu'un diamant est  taillé selon de « bonnes proportions », répertoriées par le "Cut grade", la lumière captée se reflète dans les facettes, les unes après les autres, utilisant au maximum la propriété de haute réfraction du diamant, pour ressortir finalement par le dessus de la pierre (par la table). Un diamant dont les proportions idéales ne sont pas respectées laisse échapper une partie de la lumière par les côtés.

Les proportions sont décrites en deux points :
Le pourcentage de table et celui de profondeur ;  les deux sont exprimés en pourcentage par rapport au diamètre (ou au côté pour les diamants de taille princesse par exemple) de la pierre représentant 100% de la valeur. La table du diamant représente la partie plane de la pierre.
Les ratios correspondent au rapport entre le diamètre et la taille de la table ainsi que le rapport entre la hauteur de la pierre et le diamètre du diamant (Depth). Ces facteurs, à ne pas négliger, conditionnent la brillance et le feu ("light return") du diamant.

Remarque:
Il est nécessaire de considérer l'ensemble des proportions d’une pierre et non certaines d'entre elles pour apprécier « l'équilibre » d'une pierre. C'est pourquoi (sauf pour les diamants de taille ancienne), un angle de couronne trop grand ou trop petit est stipulé  sur le certificat.
Une colette ouverte ou un rondiste épais sanctionnent  un diamant de taille moyenne et peu intéressante.

En règle générale, les gemmologues se réfèrent à la qualité de la taille et particulièrement à la bonne proportion entre le % de profondeur et le % de table de la pierre
Table : partie plate de la pierre
Depth : hauteur crown (couronne) + hauteur pavilion + hauteur ceinture (girdle) = hauteur totale
Les % sont tous donnés en fonction du diamètre ( 100 % )
Le % Depth doit être entre 58 et 64%
Le % table entre 58 et 66 %  pour de très bonnes proportions ou une très bonne taille (cut).
La référence idéale pour l’angle de la couronne d’un brillant rond est de 32°70’ à 36°30.



La classification « Cut Grade (Normes Internationales) »:
■Qualité de taille excellente : E (Cut Grade Exellent - taille idéale, excellent).
Le diamant présentant une taille excellente réfléchit tous les rayons lumineux reçus.
Le diamantaire a privilégié la brillance de la pierre au poids. Pour cela, le diamantaire doit également considérer toutes les propriétés optiques. La taille de qualité excellente est la plus belle et elle est fréquemment appelée taille idéale. Lorsque la proportion est située entre 59% et 62.50%, nous pouvons affirmer être en présence d’une proportion idéale.
■Qualité de la taille très bonne : VG (Cut Grade Very Good - très bon).
Le diamant présentant une très bonne taille réfléchit pratiquement tous les rayons lumineux reçus.
La taille de très bonne qualité est meilleur marché que la taille dite « idéale » tout en présentant un choix judicieux.
■Qualité de taille bonne : G (Cut Grade Good - bon).
Le diamant présentant une bonne taille réfléchit la plupart des rayons lumineux reçus .Le diamantaire a privilégié le poids de la pierre aux proportions de la pierre. La taille de bonne qualité présente un prix  meilleur marché qu’une taille de très bonne ou d’excellente qualité et peut présenter une option judicieuse pour de nombreux bijoux.
■Qualité de taille assez bonne ou moyenne F (Cut Grade Fair - moyen).
Le diamant présentant une assez bonne taille réfléchit suffisamment les rayons lumineux reçus. La pierre présente un grand intérêt car elle sera meilleur marché qu’une taille de bonne qualité et peut présenter une option judicieuse pour certains bijoux.
■Qualité de taille médiocre P (Cut Grade Poor - mauvais).
Le diamant présentant une taille médiocre est à éviter car il ne réfléchit que très moyennement la plupart des rayons lumineux reçus.



Remarque:
Les proportions des diamants appelés "Fantaisie", et notamment les diamants de taille princesse, présentent des critères légèrement différents du diamant rond.

■Table diamant princesse : "idéale" proportion (Cut Grade Exellent) : La lumière est parfaitement réfléchie. Le diamant a une très belle brillance. (Proportion de la table "idéale" de 60% à 68 %)
■Table diamant princesse : "très bonne" proportion (Cut Grade Very Good) : La lumière est convenablement réfléchie. Le diamant a une belle brillance.
■Table diamant princesse : "très bonne" proportion (Cut Grade Good) : La lumière est convenablement réfléchie. Le diamant a une bonne brillance.
■Table diamant princesse : "moyenne" proportion (Cut Grade Fair) : La lumière est moyennement réfléchie. Le diamant a une  brillance moyenne.
■ Table diamant princesse : "mauvaise" proportion (Cut Grade Poor) : La lumière est très mal réfléchie. Le diamant a peu de brillance. La table est trop aplatie, la lumière passe à travers le diamant qui perd toute brillance.
Pour information:
En général, l'on remarque une faible hauteur de couronne des diamants de la taille princesse soit  environ 10% d’épaisseur  au maximum par rapport à la profondeur totale de la pierre. Egalement, le rondiste des diamants taille princesse, parfois épais (jusqu’à 5%), présente une garantie de solidité pour les angles sans modifier la brillance.
Les tables des diamants princesse de proportions « excellentes »  sont très prisées aux.Etats Unis. En France, les tables importantes sont plutôt recherchées.


Formes du diamant - (Shape)
On distingue la taille du brillant rond des tailles dites de "fantaisie", comme la taille princesse, émeraude, ovale... et beaucoup d'autres.


■Taille brillant : La forme du brillant rond (57 facettes) est certainement la plus aboutie, celle dont l'étude des proportions optimales a été la plus poussée. C'est aussi la plus classique
■Les tailles "fantaisies" sont généralement moins chères que les tailles rondes, plus difficiles à évaluer, la qualité des proportions et de la taille influenceront beaucoup le prix.
Quelques exemples de formes courantes :
■La taille Princesse : adaptée pour des bijoux architecturés aux lignes nettes. C'est une taille carrée ou rectangulaire, avec généralement 76 facettes qui assurent un scintillement fort. Une taille princesse est plus petite et moins chère qu'un brillant rond de poids égal. La largeur de la table demande une bonne pureté.
■La taille Emeraude : la taille Emeraude met en valeur la 'transparente' beauté du diamant. C'est une taille distinguée, sobre mais très "classe". Exige des diamants de bonne pureté : la table doit être pure ou VVS, les inclusions éventuelles sur le côté.
■La taille Ovale : forme résolument moderne qui réunit le classicisme du brillant rond et l'élégante féminité des formes plus allongées comme celles de la marquise et de la goutte.
Le finish, poli et symétrie
Le terme " finish " définit la qualité poli de la pierre ainsi que sa symétrie. La symétrie du diamant se juge par l'alignement des facettes les unes par rapport aux autres. Il est très facile pour un expert de mettre en évidence ses propriétés grâce à une loupe.

Tableau répertoire de diamants de tailles dites fantaisies

La fluorescence
Cette caractéristique se rapporte à la capacité du diamant à entrer en fluorescence lorsqu’il est exposé à la lumière (UV) ultra-violette. En règle générale, plus il y a de fluorescence moins le diamant a de la valeur mais cela n’est pas toujours vrai, notamment pour les couleurs dites « basses » comme K et L ou la fluorescence permet de faire paraitre la pierre plus blanche en masquant la teinte jaune ou brune avec une nuance de bleu.Les appréciations indiquées sur les certificats sont les suivantes :

■None : signifiant une absence totale de fluorescence
■Slight : signifiant une légère fluorescence
■Medium : signifiant une moyenne fluorescence
■Strong : signifiant une forte fluorescence

 
Retourner au contenu | Retourner au menu